top of page

Un oeil indépendant sur les mutations de la Chine

« Notre objectif de neutralité carbone crée autant de défis que d’opportunités. A commencer par le remplacement des combustibles fossiles par les énergies propres qui nous oblige à innover et à investir. Pour parvenir à zéro émission d’ici 2060 il nous faudra investir 500 000 milliards de yuans. Une telle échelle d’investissement serait un moteur durable de la croissance économique, un formidable soutien pour la demande intérieure, compensant l'affaiblissement de la demande extérieure. Et nous sommes sans doute déjà en la matière à l’avant-garde du monde »

Xu Lin, économiste, président de China-US Green Fund, ex directeur du département de la planification du développement de la Commission nationale du développement et de la réforme.

C’est le nombre d’emplois créés par les entreprises étrangères en Chine. Soit un dixième de l’emploi urbain national, un sixième des recettes fiscales du pays et deux cinquièmes de ses exportations et ses importations. En 2022 il y avait 668 000 entreprises étrangères en Chine contre 441 000 dix ans plus tôt, soit une augmentation de 51,5%. En une décennie la production industrielle des entreprises étrangères s’est clairement ré-orientée vers la haute technologie et les technologies de l’information. En 2022 la part des investissements étrangers dans ces deux secteurs représentait 15,4% et 9,6% du total, soit une augmentation respective de 9 et presque 5 points par rapport à 2012.

40  Millions

poster-most-valuable-brands.jpg

L’Amérique reste l’empire des marques. La Chine compte ses champions mais ses prétendants, à l'exception de TiKtoK et Xiaomi, peinent à être désirables dans le reste du monde. La France est de plus en plus confinée dans son sanctuaire des icônes du luxe. On pourrait résumer ainsi les rapports de force entre les grandes puissances mondiales rapportés à la puissance de leurs marques respectives. Chaque marque a son prix mais c’est le désir qu’elle suscite qui est sa valeur ultime : à cette aune l’Amérique surclasse la Chine.   

wice

7cd65217-90f5-9d27-2392-b9545e50bc71.jpeg

Le monde entier s’enflamme pour ChatGPT. 
La grande course mimétique est donc lancée. Le co-fondateur de Meituan vient d’afficher sa nouvelle ambition : « Construire China Open AI avec 50 millions $ en attirant les meilleurs talents de la R&D par la cession de 75 % du capital ».
L’entrepreneur, reconnaissant qu’il ne connaît pas la technologie de l’IA ne prendra que 25 % des actions du projet. Sa modestie l’honore. Wang Huiwen, issu d’une famille de paysans, a eu la chance de rencontrer Wang Xing à Tsinghua quand il était étudiant. Cette rencontre de dortoir universitaire a profondément lié les deux hommes, malgré leur origine sociale différente. Avant de créer Meituan en 2010 les deux amis ont commencé par lancer ShoolNet, initiative pour laquelle Wang Huiwen a dû emprunter 200 000 yuans. Retraité depuis 2020 de Meituan qui a fait sa fortune, l’ami de dortoir de Wang Xing donne désormais des cours sur la gestion des produits Internet à l’Ecole d’économie et de gestion de Tsinghua.  
Baidu a annoncé pour mars Ernie, la version chinoise de ChatGPT : il va donc falloir que Wang Huiwen fasse vite et fort s’il veut aller au bout de sa nouvelle ambition.

Wang Huiwen

P

zhangyiming.jpg

Zhang Yiming

fondateur de ByteDance en 2012 et créateur de Toutiao et de TiKtoK.

« Quand un concurrent vous critique, même si 80 % de ses informations sont inexactes, il faut lire les 20 % qui restent car cela peut devenir une vraie source d’inspiration. Ne soyez jamais obsédé par votre concurrent direct. Regardez ce qui s’est passé entre Microsoft et Google : le premier a longtemps cru que son vrai concurrent était Google jusqu’au jour où il a compris que le nouveau marché d’avenir de l’informatique serait le Cloud. C’est alors Amazon qui est devenu son vrai concurrent »

截屏2022-11-27 19.57.17.png

Neil Shen
fondateur de Sequoia China, 

« « Nous ne touchons pas aux entreprises très rentables mais qui ont un impact social négatif. A l’heure où la Chine défend un développement économique de qualité, les indicateurs traditionnels de la performance des entreprises ne suffisent plus : l'engagement environnemental, la responsabilité sociale et la gouvernance sont devenus stratégiques » »

6023e4ff-f7e8-288e-40d5-06d033becdc1.jpg

I

mage

La route Duku qui passe pour la plus belle route de Chine a réouvert le 18 juin. Elle serpente sur 561 km dont la moitié à plus de 2000 mètres d’altitude, traversant le Xinjiang et les monts Tianshan, flirtant avec le désert de Gobi, longeant ou surplombant gorges, glaciers, forêts, lacs, canyons et prairies. L’emprunter c’est vivre quatre saisons en un jour et partager mille ciels différents. Bloquée par les glaces et les neiges de novembre à début juin la Duku Highway fait sa mue au printemps. Victime de sa beauté elle est aujourd’hui prise d’assaut par les fans de la conduite autonome ou des véhicules tout-terrain du monde entier qui viennent y tester leurs nouveaux joujoux. Mais ne vous plaignez pas qu’il y a déjà des embouteillages sur la perle des routes chinoises ou alors expliquez à vos amis que c’est uniquement à cause des moutons qui n’ont pas encore compris qu’ils devaient désormais la partager.  
« Dis-moi, ton coeur parfois s’envole-t-il, Agathe, loin du noir océan de l’immonde cité, vers un autre océan où la splendeur éclate, bleu, clair, profond, ainsi que la virginité ? »: Baudelaire devait connaître cette route céleste.  

Votre débrief précis et concis sur la Chine
qui performe, transforme, réforme.

Abonnez vous à  Sinocle Hebdo

Les Kardashian bientôt à Haikou ? 

Tapestry est le nom du groupe américain qui gère les marques Coach, Kate Spade et Stuart Weitzman. La société new-yorkaise, déjà présente depuis trois ans avec ses flagships en ligne sur le très sélect TMall Luxury Pavilion vient d’annoncer, à l'occasion de la troisième édition de l’Exposition internationale des produits de consommation en Chine, que son nouveau siège social gérant les produits de voyage du groupe s’installerait à Haikou, capitale de l’île de Hainan, nouveau port de libre-échange, tête de pont de la politique commerciale zéro droit de douane et future plaque tournante chinoise du tourisme international à haut revenu. 
Les trois marques de Tapestry sont un minuscule échantillon des 3300 marques chinoises et internationales qui participent à l'exposition de Haikou. Le Lunar Bandit Shoulder Bag de Coach, marque emblématique des années 50 créée dans un loft à Manhattan, coûte aujourd’hui presque 600 euros et une mini-robe cravate à col carreaux en vaut presque 500. Gwyneth Paltrow et Selena Gomez ont été toutes deux des égéries Coach. Kate Spade, maison de mode new-yorkaise fondée en 1993, vend des sacs colorés et des petites robes fleuries sexy qui font fureur chez les fashionistas américaines. Quant aux escarpins roses ou jaunes de Stuart Weitzman ils sont adorés par Beyoncé, Taylor Swift et Kim Kardashian. La guerre sino-américaine est soluble dans le glamour. On se demande quand la famille Kardashian va enfin décider de s’établir à Haikou. 

Q

uestion