P

Le visage de celles et ceux qui donnent à la Chine son nouveau visage.

ersonnalité

659a3452-7d84-3fa6-c4fc-bde1cea582e0.jpg

Zhu Xiaorui

Avec une maîtrise de l’Institut de technologie de Harbin à Shenzhen complétée par un doctorat en génie mécanique à l'Université de l’Utah, elle est aujourd’hui directrice du Lingnam Institute of Big Data de Zhuhai dans le Guangdong et par ailleurs membre de la société internationale de robotique. En 2006 quand à 26 ans Tao Wang fonde DJI à Shenzhen dans un petit entrepôt de 20 mètres carrés, la jeune femme est là pour le conseiller, le financer et l’aider à recruter, militant sans relâche pour l’intégration des trois mondes, celui de l’industrie, celui de l’université et celui du capital. Obsession féconde puisqu’en 2020 DJI Innovation représentait 85 % du marché mondial des drones et figurait à la 14 ème place sur la liste Hurun des licornes mondiales avec une valorisation de 100 milliards de yuans. Depuis l’investisseuse a incubé une autre licorne LiDAR RoboSense, aujourd’hui sérieux challenger de Valeo, dont le fondateur Qiu Chunxin est, comme elle, un post-doctorant de l'Institut de technologie de Harbin à Shenzhen et l’un de ses anciens élèves dont elle a dirigé la thèse. En 8 ans RoboSense a vu sa valorisation bondir à 10 milliards de yuans et avec des sociétés comme Unity Drive ou Dadaoii Zhu Xiaorui confirme le brio de son équipe de chercheurs et de scientifiques formés par l’Institut de technologie de Shenzhen. Si vous devez ajouter une femme au triangle vertueux du capital, de la matière grise et de l’industrie, c’est elle.Sur nos 13 régions métropolitaines combien de présidents sont aussi des scientifiques de haut vol ?

65966be6-56cb-ed76-759f-06bd9ed5b3cb.jpg

Zhou Wei

Diplômé de l'université des sciences et technologies électroniques et de la Wharton School de Philadelphie il pose régulièrement les trois mêmes questions à son équipe : « Avez-vous vraiment brûlé toute votre énergie disponible aujourd’hui ? Avez-vous donné le meilleur de vous-même ? Avez-vous tout donné pour les actifs de votre portefeuille ? ».
Mr Zhou est confiant dan l'avenir de son pays et mesure parfaitement les progrès effectués dans la dernière décennie. 
Après Wharton il entre comme investisseur associé chez KPCB China où il investit notamment dans Jingdong et Himalaya. Dix ans plus tard il fonde CCV ( China Creation Ventures ) qui a déjà quatre introductions en Bourse à son actif. Quand il décide d’investir il le fait généralement en une petite demi-heure et ses décisions font très souvent de ses heureux bénéficiaires les leaders de leurs marchés. Sur chaque dossier il boucle en deux mois son diagnostic et sait exactement où et avec qui il va investir. Gengis Khan est la grande référence de cet investisseur, spécialiste de la hard tech, qui se présente comme un passionné d’histoire. Le petit Gengis Khan de l’investissement né en 1973 est aujourd’hui 28 ème de la liste Forbes 2021 China Venture Capitalist 100. Son empire durera-t-il aussi longtemps que celui de son héros ?

21660b81-4e8e-cc60-d01f-f9797dfc5069.jpg

Lu Huang Yuqing

Ce vice-gouverneur de la province septentrionale du Liaoning, lauréat en 2020 du Prix de la science des matériaux doté de 7 millions de yuans, chercheur à l’Institut des métaux, vient de faire paraître dans la revue Science, avec une équipe de l’Académie chinoise des sciences sous la direction de Li Xuyuan, un article décisif sur la suppression de la diffusion atomique avec la structure cristalline de Schwarz dans les alliages aluminium-magnesium sursaturés. Le développement industriel de la province du Liaoning reposant principalement sur la métallurgie et la chimie, l’ambition du vice-gouverneur scientifique est de faire de sa capitale Shenyang l’une des plateformes les plus innovantes du monde en sciences des matériaux. Cet homme de 36 ans a robotisé les sciences de la vie. 
Il vient de boucler une levée de fonds de 300 millions $, le plus gros financement technologique du pays pour le premier trimestre 2022.
Diplômé de Jiaotong Xi’an, le jeune homme, travaillant dans une société de produits électroniques de Pékin avec deux collègues Zhang Yan et Qiao Zhixin qui deviendront ses partenaires, réalise que le travail des chercheurs en sciences de la vie est encore très peu automatisé. Soucieux de libérer le temps des scientifiques de tout travail manuel, Huang Yuqing décide d’appliquer la robotique aux sciences de la vie. Il crée MegaRobo en 2016 qui emploie aujourd’hui 1000 personnes dont 60 % en R&D et trois ans plus tard confie au très réputé Chengzi Wang la direction scientifique de l’entreprise. La pandémie lui donne raison puisque grâce à la robotisation des tâches MegaRobo a pu produire des tests PCR vingt fois plus vite que la moyenne, rendant possible le test de 260 000 personnes par jour. Depuis 2020 le bio laboratoire de l’entreprise est l’un des plus performants pour la thérapie génique. 
Huang Yuqing aime répéter à son équipe : « Il faut accepter d'échouer 9 fois sur 10, c’est inévitable sur notre marché, mais pour rendre cela supportable il faut toujours garder l’esprit frais et neuf du premier jour ». 

93ca9df7-6e1d-9588-082c-9834422728d5.jpg

Lu Ke

Ce vice-gouverneur de la province septentrionale du Liaoning, lauréat en 2020 du Prix de la science des matériaux doté de 7 millions de yuans, chercheur à l’Institut des métaux, vient de faire paraître dans la revue Science, avec une équipe de l’Académie chinoise des sciences sous la direction de Li Xuyuan, un article décisif sur la suppression de la diffusion atomique avec la structure cristalline de Schwarz dans les alliages aluminium-magnesium sursaturés. Le développement industriel de la province du Liaoning reposant principalement sur la métallurgie et la chimie, l’ambition du vice-gouverneur scientifique est de faire de sa capitale Shenyang l’une des plateformes les plus innovantes du monde en sciences des matériaux. 
Sur nos 13 régions métropolitaines combien de présidents sont aussi des scientifiques de haut vol ?

086a4aa9-620f-4b13-a06f-8d9449779522.jpg

Chen Tianshi

Les fabricants de microprocesseurs américains Intel, AMD et Nvidia ont respectivement 52, 51 et 21 ans. Cambricon Technologies, la licorne qui affole la Bourse, n’a que 4 ans. Son fondateur Chen Tianshi, entré à 16 ans à l’Université des sciences et technologies de Pékin, est né en 1985. Pourquoi faire référence au Cambrien dans le nom de sa société ? Parce que, explique-t-il, à l’ère du Cambrien, la première du Paléozoïque, la diversité des espèces a explosé sur la terre. Ainsi espère-t-il ouvrir une ère inédite dans l’histoire de l’intelligence artificielle avec ses nouveaux microprocesseurs. 
Depuis sa fondation la licorne a levé presque 5 milliards de yuans. Le jour de son introduction au Sci-Tech Innovation Board à Shanghai ( 130 sociétés cotées depuis son ouverture il y a un an ) la société valait 100 milliards de yuans et son fondateur, avec un peu plus de 33 % du capital, pesait déjà 30 milliards de yuans. 

黄光裕.jpg

Huang Guangyu

Enfant, il ramassait les ordures de son village du Guangdong pour se faire un peu d’argent. Adolescent, il vendait des frigidaires et des aspirateurs. A 16 ans, il part avec son frère en Mongolie-intérieure pour un premier business. A leur retour, avec 4000 yuans d’économie, ils louent 100 mètres carrés à Pékin pour vendre des appareils électriques. Nom du magasin ? Gome. En 2004 Gome, fort de 200 magasins, est coté à Hongkong, faisant de Huang Guangyu l’homme le plus riche de Chine. Le chiffre d’affaires de sa société tourne alors autour de 50 milliards de yuans. En 2008 il est condamné pour activités commerciales illégales et corruption. Ayant purgé sa peine de prison de 12 ans il vient d’être libéré. A sa sortie de prison l’indice de la Bourse de Shanghai était de 2979. Quand Huang Guangyu est entré en prison il était de 2978. « Le marché est-il donc resté fermé pendant 10 ans ? » s’interroge aujourd’hui l’homme d’affaires. 

2fa4dd52-368c-4945-9dc6-b1ada36a792a.jpg

Zhao Yan

Cette femme est la reine de l’acide hyaluronique, la molécule star qui repulpe la peau et traite l’arthrose du genou. Bloomage Biotechnologies, la société qu’elle préside, produit 36 % de l’’acide hyaluronique du monde. Zhao Yan vient de rentrer à la 19 ème place du classement mondial Forbes des femmes d’affaires d’exception. Autodidacte, sa fortune est estimée à 34 milliards de yuans. 

dinglei.jpg

Ding Lei

Le fondateur de NetEase, né à Ningbo 5 ans avant la mort de Mao, est 81 ème dans la liste Forbes 2019 des milliardaires du monde. Actifs estimés à presque 15 milliards $. Son film préféré ? Forrest Gump de Robert Zemeckis. La leçon qu’il en tire : tout entrepreneur doit commencer par être fou, et surtout persévérer dans sa folie, s’il veut un jour être leader. Son entreprise spécialiste des jeux vidéos sur mobile, introduite au Nasdaq avec seulement 221 employés quand le Tom Hanks chinois avait 29 ans, compte aujourd’hui 20 000 salariés. NetEase devrait prochainement être cotée à Hongkong, espérant ainsi lever entre 2 et 3 milliards $. 

zhanghongjiang.jpg

Zhang Hongjiang

Il est le Chinois le mieux classé ( 36 ème ) dans la liste des 1000 meilleurs informaticiens du monde en 2020. Ex directeur de la technologie et du développement de Microsoft Asia-Pacific, doyen de Microsoft Asia Engineering Institute, Zhang Hongjiang est, depuis qu’il a quitté la présidence de Kingsoft, investisseur associé de Source Code Capital. Auteur de 4 livres et de 400 contributions scientifiques, formé à l’Université de Zhengzhou dans le Henan, il est aussi passé par Palo-Alto, le Danemark et Singapour.

chenanni.jpg

Anni Chen

Elle a créé Kuaikan Comic en 2014 et a depuis bouclé 5 levées de fonds, notamment auprès de Tencent et de Sequoia Capital. Sa société est la plus grande plateforme chinoise de partage de BD.
En janvier 2020 200 millions d’utilisateurs assouvissaient leurs passions bédéesques grâce à Kuaikan Comic. Anni Chen est elle-même auteur de bandes dessinées et 10 millions de fans suivent son travail sur Weibo.
Du haut de ses 28 ans elle est entrée dans la liste Fortune des 40 talents chinois de moins de 40 ans dont le leader est Zhang Yiming, 37 ans, fondateur et président de ByteDance.

xuhang.jpg

Xu Hang

Xu Hang est le fondateur et président de Mindray Medical International. Créée à Shenzhen en 1991, son entreprise spécialiste des équipements médicaux, produisant notamment des ventilateurs, a augmenté sa fortune personnelle de 26 % dans les deux derniers mois, celle-ci s’élevant désormais à 95 milliards de yuans. Mindray qui produisait en moyenne 500 ventilateurs par mois en sort aujourd’hui environ 3000. Le sort de Xu Hang est aujourd’hui plus enviable que celui des 100 premiers entrepreneurs du monde qui, selon l’édition spéciale du Hurun Global Top 100 Epidemic Edition, ont perdu environ 370 milliards $ au cours des deux derniers mois, voyant ainsi partir en fumée 13 % de leur fortune accumulée au cours des deux derniers années.

luoyonghao.jpg

Luo Yonghao

Cette star du net, créateur en 2012 de Smartisan, plateforme de développement et de commercialisation de smartphones, a 16 millions d’abonnés sur Weibo. Ancien professeur adulé par ses élèves pour son humour et son style farceur décalé qui augmentait leur taux de réussite aux concours d‘entrée dans les bonnes écoles américaines, il vient de signer avec TikTok un contrat de 60 millions de yuans pour vendre des téléphones portables Xiaomi et des aspirateurs Roborock. Le titre de son autobiographie ? My Struggle.
Début de sa nouvelle aventure ? Aujourd’hui même, Fool’s day. Le sens de la farce mène à tout.

shiyigong.jpg

Shi Yigong

Formé à Tsinghua, diplômé de biophysique de John Hopkins University, ce chercheur a enseigné la biologie moléculaire à Princeton qu’il quitte pour poursuivre sa carrière à Tsinghua dont il deviendra vice-président. En 2011 il renonce à sa nationalité américaine et devient il y a deux ans le premier président de Westlake University, une université privée de Hangzhou. Il est aussi co-fondateur et vice-président de Nuocheng Jianhua, première entreprise bio-tech cotée sur le marché de Hongkong depuis le 23 mars. Sa femme, Dr Zhao Renbin, est le directeur exécutif de la société dont sa famille détient un peu plus de 15 % du capital. En 2018 le chercheur a signé un partenariat stratégique de 3 ans avec l’entreprise pour prendre en charge la recherche en oncologie afin de la sortir des modèles classiques de la chimiothérapie et de la radiothérapie. Même si Nuocheng Jianhua perd toujours beaucoup d’argent, la
réputation et l’inventivité de Shi Yigong et de ses équipes sont une promesse de valeur ajoutée exceptionnelle et surtout de découvertes décisives dans la lutte contre le cancer dont a tendance à oublier qu’il a tué presque 1,5 million de personnes en Europe l’an dernier et environ 10 millions dans le monde. 

yanzhi.jpg

Yan Zhi

Cet homme est l’un des hommes les plus riches du Hubei. Né en 1972 dans une petite ville de sa province, il n’aime dans sa jeunesse que la poésie. Le poète fonde pourtant Zall en 1996, une entreprise spécialiste en services immobiliers et logistiques pour la chaîne d’approvisionnement du marché de gros. Sa fondation, la Zall Fondation vient de contribuer à la création de 7 hôpitaux d’urgence avec un total de plus de 8000 lits mis à disposition à Wuhan, Huanggang, Suizhou, Jianlin et ailleurs dans le Hubei. Au classement Hurun 2019 Yan Zhi figure à la 195 ème place avec une fortune estimée à 18 milliards de yuans. « Ce que peut faire le ciel : faire naître les 10 000 êtres. Ce que doit faire l’homme : faire prospérer les 10 000 êtres » écrivait un antique poète philosophe chinois.

caodewang.jpg

Cao Dewang

Le documentaire American Factory réalisé par Steven Bognar et Julia Reichert vient de remporter le prix du meilleur documentaire de la 92 ème édition des Oscars d’Hollywood. Produit par le couple Obama et diffusé par Netflix, le film raconte l’histoire de l’implantation de l’entreprise chinoise Fuyao Glass dans l’Ohio à partir d’une ancienne usine GM. Fondée dans le Fujian par Cao Dewang et aujourd'hui premier fournisseur de verre automobile du monde, Fuyao America fait tourner quatre sites, Plymouth Michigan, Decatur Illinois, Moraine Ohio et Fountain Inn Caroline du Sud. Cao Dewang a déclaré, félicitant les réalisateurs, que leur film allait contribuer à améliorer encore la productivité et les résultats des usines par une meilleure compréhension des cultures du travail américaine et chinoise. Joli pied de nez des producteurs Obama à la culture Trump.

jia guolong.jpg

Jia Guolong

Jia Guolong est le fondateur de Xibei, une chaîne de restauration populaire, originaire de Mongolie, qui compte 20 000 salariés pour presque 400 adresses dans 60 villes. Depuis la mise en quarantaine des villes chinoises, il estime la perte nette de son entreprise à 700 millions de yuans par mois. Sachant que sa masse salariale mensuelle représente 150 millions, il lui reste 3 mois d’espérance de vie. On comprend que les réseaux sociaux chinois aient fait de lui la victime emblématique de l’entrepreneur mis à terre par le coronavirus.

lishufu.jpg

Li Shufu

L‘ancien fournisseur de pièces détachées pour réfrigérateurs rachète la voiture de James Bond. Le patron de Geely, fils de riziculteurs du Zhejiang, s’apprête à entrer au capital d’Aston Martin, marque mythique créée en 1913, passée successivement dans les mains d’un mécène polonais, d’un armateur grec, d’investisseurs américains, de la marque Ford, du pilote David Richards appuyé par des capitaux koweitiens. Déjà détentrice de la marque Volvo rachetée en 2010 à Ford pour moins de 2 milliards $, de 10 % de Daimler achetés 7 milliards $, de 51% de la marque Lotus et de la marque malaisienne Proton, Geely qui a attaqué le marché de l’automobile bon marché en 1997 a aussi racheté la start-up américaine Terrafugia, spécialiste des voitures volantes et investit dans la start-up allemande Volocopter pionnière des taxis volants. La marque anglaise de luxe au logo égyptien a vendu à peine 6 000 voitures l’an dernier contre 1,6 millions de véhicules ( environ 6 % du marché chinois) sous la marque Geely cotée à Hongkong. Demain ne meurt jamais.