Un récit court et documenté pour éclairer une mutation technologique, scientifique, industrielle, commerciale, sociale ou artistique venant de Chine.

Le bel avenir de la brosse à dents électrique

Il y a un siècle la Chine était le pays des coolies, elle est devenue le pays des colis.

675 millions de colis ont été livrés dans tout le pays le 11 / 11, le double onze, dit aussi, à cause de la redondance du 1, journée des célibataires. Colis parfaitement désinfectés et emballages écologiques annoncent les autorités chinoises pour vanter l’efficacité et la modernité de la logistique nationale qui devrait cette année expédier environ 75 milliards de colis aux quatre points cardinaux du pays.

Alibaba avait réalisé l’an dernier 34 milliards d’euros de ventes pour la grande orgie, cette année Tmall, sa plateforme de commerce électronique, affiche plus de 74 milliards. Quand les célibataires font la fête ils ne comptent pas : pour le dernier cru du double 11 ils ont dépensé en une journée deux fois plus que les Américains sur Amazon en trois jours pour le Black Friday, Thanksgiving et le Cyber Day. 800 millions d’acheteurs, 250 000 marques, 5 millions de commerçants, selon les chiffres de Tmall, avec, en prime, un gala de lancement en ligne sous l’égide de Taylor Swift qui, après son tour de chant américain en faveur de Joe Biden et Kamala Harris, a soutenu la consommation chinoise, dopant par la même occasion sa cote d’amour dans les provinces entre le Fleuve Bleu et le Fleuve Jaune.

Il serait tentant de penser que cette frénésie commerciale est une exceptionnelle bacchanale post-Covid. Mais ce qui explique cette nouvelle fièvre acheteuse avec des recettes deux fois supérieures à celles de l’an dernier c’est bien moins un esprit de jouissance compensatoire des milliers de morts de l’épidémie ou la participation, la veille du double onze, de Katy Perry et autres stars du shoptainment au gala promotionnel du jour le plus fou de l’année que le report sur la consommation intérieure de toutes les dépenses qui n’ont pas été faites à l‘étranger et la surconsommation des villes petites et moyennes et des villages.

Les consommateurs ruraux ont, selon les sources officielles, acheté en masse des montres intelligentes ( + 144 % ), des brosses à dents électriques ( + 212 % ) et des villes comme Yingtan, 1,2 million d’habitants dans le Jiangxi, Tongchuan 550 000 habitants dans le Shaanxi ou Pu’er, la ville du thé éponyme, dans le Yunnan ont battu les records de la plus forte consommation par habitant.

I Shop therefore I am, on est en plein retour des années 80, l’époque où Barbara Kruger détournait Descartes et la publicité.


L’avenir de la consommation chinoise passe par les villes de niveau inférieur, le succès de Pinduoduo l’a déjà prouvé. Pan Helin, directeur de l’Académie d’économie numérique de l’Université d’économie et de droit de Zhongtan, estime que les villes de rang inférieur et les zones rurales représentent une réserve démographique équivalent à 70 % de la population chinoise. Sur les critères du South China Morning Post, il y aurait 138 villes de catégorie 3 dont la population est comprise entre 150 000 habitants et 3 millions pour un PIB compris entre 18 et 67 milliards $ et 480 villes de catégorie 4 avec un PIB inférieur à 17 milliards $. On voit par là que les réserves de la démographie chinoise sont plus inépuisables pour maintenir l’économie réelle que les réserves de pétrole de l’Arabie Saoudite. Mais que se passera-t-il le jour où les ruraux les plus pauvres du Yunnan et du Guizhou seront tous équipés en brosses à dents électriques et en montres intelligentes ? Ils achèteront des brosses à dents électriques connectées qui feront des diagnostics bucco-dentaires, anticiperont le formation des caries, modifieront la composition biochimique de la salive et des montres encore plus intelligentes qui retransmettront en direct les meilleurs cours de Tsinghua entre une récolte de riz et l’autre de sorgho. Et pendant que les paysans chinois fantasmeront sur la brosse à dents électrique connectée au design le plus mode, les paysans burundais, malgaches, afghans ou cambodgiens achèteront à leur tour sur Tmall les brosses à dents électriques basiques que leurs frères du Yunnan et du Guizhou s’achètent aujourd’hui. Sous l’effet du réchauffement climatique et du traitement productiviste des sols les terres arables du globe seront peut-être toutes devenues inexploitables mais tous les paysans du monde auront l’hygiène dentaire des stars d’Hollywood. Merci Tmall.

« La course au profit est doublée par une course aux orgies mais il s’agit toujours de course et d’accumulation, c’est-à-dire de challenge, c’est-à-dire encore une fois de croissance, c’est-à-dire de nihilisme festif et d’érection fébrile du principe de plaisir contre la Loi, donc d’infantilisme gavé de sa toute-puissance postiche » notait Philippe Muray en 2005 dans Festivus Festivus.

La Chine, puissance infantile à la toute-puissance postiche ? Les Chinois seront-ils les prochaines victimes de la pandémie du nihilisme festif qui a déjà fait pas mal de ravages dans la jeunesse occidentale ?

- ST21 -

31 Avenue de Ségur 75007 Paris France

01 74 64 79 37

contact@sinocle.info

Mentions Légales 

本网站部分图片来自网络,请图片版权拥有者与我们联系。 

©SINOCLE  Tous droits réservés 2020

  • 白色的Twitter圖標
  • 白色的Facebook圖標
  • 白LinkedIn圖標
  • 白色的Instagram圖標