top of page

Un récit court et documenté pour éclairer une mutation technologique, scientifique, industrielle, commerciale, sociale ou artistique venant de Chine.

Donnie & Brad

La star Donnie Yen a récemment déploré dans une interview donnée à la version anglaise de QG que les médias occidentaux ne parlent que du négatif de la Chine, oubliant ou occultant ce que le pays a réussi depuis l'ère Deng Xiaoping. Donnie Yen a raison.

Le deuxième grief fait par Donnie Yen à l’Occident est qu’Hollywood l’aurait cantonné à quelques rôles stéréotypés de général impitoyable, de guerrier sage ou de méchant caricatural. Dans son pays, a expliqué la star née à Canton en 1963, il est tour à tour un amant romantique, un seigneur de la drogue ou un singe subtil dans un film d’animation. Bref, son talent est reconnu et on exploite vraiment tout son potentiel dramatique. Donnie Yen a raison de s’indigner et de lutter contre une potentielle ségrégation des studios américains vis-à-vis des stars chinoises mais il ne faut pas oublier qu’un acteur est fait par ses rôles. Quand on connaît un peu sa filmographie on comprend que le cinéma dit occidental ait tendance à le réduire à quelques personnages sans doute un peu redondants : il est en effet le héros de Ip Man, 1, 2, 3 et 4 où il interprète le grand maître chinois du wing chun mort en 1972, maître de Bruce Lee, parmi de nombreux autres blockbusters dont les titres contiennent souvent les mêmes mots clés, lame, épée, kung fu, tigre, dragon. Ainsi par exemple Butterfly and Sword, La secte du lotus blanc, Seven Swords, Swordsmen,Kung Fu Jungle, The Lost Bladesman.


Michelle Yeoh, l’actrice qu’il admire à juste raison parce qu’elle a beaucoup fait pour la reconnaissance mondiale des stars asiatiques, a une filmographie aussi abondante que la sienne mais sans doute plus variée. Miss Malaisie 1983, elle a été James Bond girl, héroïne de blockbusters d’arts martiaux comme Tigre et dragon de Aung Lee, star de Mémoire d’une geisha aux côtés des actrices chinoises Gong Li et Zhang Ziyi, interprète de la femme politique birmane Aung Sang Suu Kyi prix Nobel de la paix 1991 dans The Lady le biopic de Luc Besson et on la verra bientôt dans Avatar 3. Alors au travail Donnie Yen !

Malgré ses griefs contre la production américaine, l’acteur star reste confiant et optimiste. Il croit que le cinéma, particulièrement avec les films d’action, peut transcender les clivages culturels ou idéologiques entre les pays et rapprocher les peuples. Il est probable que Brad Pitt, son parfait contemporain puisque lui aussi est né en 1963 mais à Shawnee, Oklahoma, pense exactement la même chose. Les deux ont raison, on devrait plus les écouter. Donnie and Brad real good brothers.

bottom of page