P

Le propos d’un décideur politique ou d’un observateur privilégié pour mettre en perspective et mieux comprendre la mondialisation et les mutations de la Chine.

hrase

25 mars 2020


 

« Il va falloir endiguer l’effet de choc créé par l’arrêt temporaire de l’économie occidentale et notamment ses conséquences populistes et ses crispations protectionnistes. La Chine doit anticiper pour empêcher les pays occidentaux de faire de l’épidémie l’occasion de découpler leur économie et leur technologie de la nôtre ».  

 

Liu Yuanchun, vice-président de l’ Université Renmin de Chine.

 

 

 

 

 

 

18 mars 2020


 

« Les Chinoises courent, volent, s’envolent au-dessus de tours gigantesques, la moitié du ciel leur appartient, et bientôt le ciel tout entier. Un pied de Chinoise sur Vénus, voilà la vraie Révolution culturelle ».  

 

Philippe Sollers, le plus chinois de nos écrivains, qui aime Laozi et Zhuangzi au moins autant que Casanova, Mozart, Rimbaud et Dante, dans son dernier roman, Désir.

 

 

 

 

 

 

11 mars 2020


 

« L’histoire récente du cinéma chinois témoigne des grandes mutations douloureuses de notre histoire nationale : la 5 ème génération de réalisateurs s’est construite sur la mémoire de la Révolution culturelle, la 6 ème génération sur la mémoire de la réforme. J’espère qu’il n’y aura pas de 7 ème génération et que les artistes à venir seront plus personnels dans leur art et qu’ils exploreront des voies plus singulières. Cela prouvera qu’ils n’auront pas eu à subir collectivement le poids de notre histoire ».   

 

Jia Zhangke, souvent comparé à Balzac pour ses grandes fresques romanesques sociales, a commencé en 1997 à raconter les bouleversements de son pays avec Xiao Wu, artisan pickpocket. Derniers films : Les Eternels ( 2018 ),  Au-delà des montagnes ( 2015 ).

 

 

 

 

 

 

4 mars 2020


 

« Jusqu’à présent quand une personne mourait son corps était mis en bière et emporté au crématorium. Maintenant, on transporte des cadavres dans des sacs, emportés sur des charrettes … Si vous pleurez, si vous vous épanchez, si vous parlez, on vous soupçonne de créer la panique et d’affaiblir la résistance à l’épidémie, vous devenez une énergie négative que l’énergie positive doit éliminer ».  

 

Fang Fang, femme écrivain ( présentée dans Sinocle du 19 février )  extraits de son Journal de Wuhan publié chaque jour sur son compte WeChat.

 

 

 

 

 

 

26 février 2020


 

« Si nous ne pouvons plus parler à haute voix, murmurons. Si nous ne pouvons plus murmurer, restons muets. Des muets avec une longue mémoire. Face à l’épidémie, devenons tous une seule et même personne qui porte la tombe des morts dans son coeur et transmet sa longue mémoire aux générations futures ». 

 

Yan Lianke, écrivain, prix Lu Xun 2001, prix Kafka 20014, auteur récemment de La mort du Soleil ( Sinocle du 12 février ) traduit aux éditions Picquier, à l’occasion de son cours inaugural du 21 février aux étudiants de l’Université des sciences et des technologies de Hongkong. Une leçon de dignité pour rester fidèle à la mémoire des victimes et refuser tout triomphalisme quand l’heure de la victoire contre l’épidémie sera arrivée et que la propagande aura consacré ses héros.

 

 

 

 

 

 

19 février 2020


 

« L’histoire des hommes est celle de leur lutte permanente contre les virus. Chaque virus qui émerge est toujours l’ennemi de toute l’humanité, pas seulement d’un pays ou d’une société. Contre lui l’humanité doit se battre comme un seul homme. Est-il donc vraiment digne du Wall Street Journal de publier le 3 février un article de Walter Russell Mead intitulé « China is the real sick man of Asia ? »  

 

Heng Yongnian, professeur de sciences politiques et directeur du East Asian Institute à la National University of Singapore. Digne sans doute pas, mais de bonne guerre hélas, certainement. Rappelons que 110 000 Américains ont signé une pétition invitant le journal à s’excuser et à retirer l’article jugé raciste et humiliant. Et le professeur de stratégie et de géopolitique du Bard College et de l’Hudson Institute a précisé que le titre de l’article n’était pas de lui.

 

 

 

 

 

 

12 février 2020


 

« La médiocrité est le passe-droit de l’homme médiocre. Mais la noblesse sert d’épitaphe à l’homme noble. Nous ne sommes plus dans l’Age de glace. Alors pourquoi tout n’est que glace partout ? ».   

 

Ces vers écrits en 1976 par le poète Bei Dao, dont on peut lire en  français deux recueils Au bord du ciel et Paysage au-dessus de zéro, qui vécut à Oslo, Berlin, Paris, Stockholm, Leyde et en Californie avant de pouvoir rentrer en Chine en 2011, sont souvent partagés par les internautes chinois en hommage à Li Wenliang, le médecin qui a donné l’alerte à Wuhan au prix de sa vie.

 

 

 

 

 

 

5 février 2020


 

« La Chine est l’épicentre du coronavirus. Mais le monde extérieur est l’épicentre du hatovirus, le virus de la haine, ramification humaine et culturelle du coronavirus. C’est le virus qu’il faut combattre, pas les Chinois ».

 

Ikenna Emewu, The Sun Newspaer, Nigeria.
Les foyers les plus virulents du hatovirus, agent de transmission idéal de la sinophobie dans le monde ? Les voisins et rivaux asiatiques de la Chine, le Vietnam, la Malaise ( 25% de la population d’origine chinoise pour 60% du revenu national ), la Thaïlande ( 14% de la population et 80% des grands groupes ), l’Indonésie ( 3% de la population pour 70% de l’économie de l’archipel ), les Philippines ( 12% de la population ) et l’Australie.

- ST21 -

31 Avenue de Ségur 75007 Paris France

01 74 64 79 37

contact@sinocle.info

Mentions Légales / Crédits 

本网站部分图片来自网络,请图片版权拥有者与我们联系。 

©SINOCLE  Tous droits réservés 2020

  • 白色的Twitter圖標
  • 白色的Facebook圖標
  • 白LinkedIn圖標
  • 白色的Instagram圖標