P

Le propos d’un décideur politique ou d’un observateur privilégié pour mettre en perspective et mieux comprendre la mondialisation et les mutations de la Chine.

hrase

22 Janvier 2020


 

« Trump a engagé dans des conditions plutôt positives, quoique dans son style inimitable, l’indispensable guerre économique avec le grand rival chinois, préliminaire probable de la guerre tout court à laquelle, plus ou moins secrètement, tous les pays du monde qui en ont les moyens se préparent ». 

 

Alain Badiou dans son petit traité Trump qui vient de paraître chez PUF. Le philosophe, virulent contre le fascisme démocratique de Trump, ne prendrait pas pour autant position pour Xi Jinping si la guerre éclatait. A qui profite le nihilisme apocalyptique des penseurs?

 

 

 

 

 

 

15 Janvier 2020


 

« Un bon directeur d’école primaire rurale ne développe pas seulement le niveau de ses élèves, il augmente le niveau économique du village et de sa région ».  

 

Pour former 200 000 directeurs d’école à la gestion, à la finance autant qu’à la pédagogie, Ma Yun a donc décidé de financer une nouvelle grande école des maîtres. 200 000 directeurs c’est 60 millions d’enfants qui réussiront, estime l’entrepreneur confiant. Jean-Michel Blanquer ne dirait pas le contraire.

 

 

 

 

 

 

8 Janvier 2020


 

«  En 2019 3,5 millions de Chinois avaient une capacité d’investissement de 10 millions de yuans par personne et 170 000 privilégiés une puissance de feu d’investissement supérieure à 100 millions de yuans par tête. Les familles riches et les individus fortunés ont formé le premier bataillon des LP’s, devant les entreprises et les sociétés cotées, indice de leur confiance dans le développement à long terme du marché chinois ». Vive 2020 ?  

 

Lin Caiyi, économiste en chef de HuaAn Funds.

 

 

 

 

 

 

18 décembre 2019


 

« On peut dire que les économistes sont de retour. En abordant les risques de stagnation séculaire. En se demandant pourquoi les gains de productivité sont aussi faibles un peu partout dans le monde en dépit de l’exploitation des innovations et du numérique. En expliquant la disparition de l’inflation malgré l’explosion du bilan des banques centrales » 

 

André Cartapanis & Jean-Hervé Lorenzi, président du jury du Prix du meilleur jeune économiste et président du Cercle des économistes.

 

 

 

 

 

 

11 décembre 2019


 

« Les gens ont travaillé comme des machines pendant les 20 dernières années. Aujourd’hui ce sont les machines qui fonctionnent comme des êtres humains. Dans 30 ans 50 % de nos emplois seront remplacés, on ne travaillera que deux ou trois jours par semaine : il faut donc sérieusement changer nos modèles d’éducation ». 

 

Jack Ma, président de la Fondation éponyme dont la vocation tourne autour de la philanthropie, de l’environnement et de l’éducation.

 

 

 

 

 

 

4 décembre 2019


 

« On dit que l’économie chinoise ralentit : pourtant à son rythme actuel elle peut créer une économie de la taille de celle de l’Italie tous les 20 mois, tous les trimestres l’équivalent de l’économie du Portugal, tous les mois l’équivalent de celle de la Grèce et toutes les semaines l’équivalent de celle de Chypre ».

 

Ma Guangyuan, économiste indépendant.

 

 

 

 

 

 

27 novembre 2019


 

« Les Chinois consomment 49 % du porc produit dans le monde et la consommation nationale de porc par habitant est 2,6 supérieure à la moyenne mondiale. L’apport calorique explose : comparé à l’Inde il est 26 % plus élevé, comparé à la moyenne mondiale presque 8 %. La population est ainsi confrontée à un réel problème de sur-nutrition et de déséquilibre alimentaire. Le résultat d’un pays qui élève environ 700 millions de porcs par an, c’est que 30 % de ses habitants sont touchés par l’obésité abdominale. » 

 

Li Xunlei, chef économiste de Zhongtai Securities.

 

 

 

 

 

 

20 novembre 2019


 

« En Chine comme en Inde les nationalistes se sont dressés contre la colonisation, contre la domination de l’Occident. Il y a beaucoup à faire avec le rétablissement de l’identité et de la confiance culturelle. En Asie le nationalisme est un mot positif ». 

 

Subramanyam Jaishankar, ministre indien des Affaires étrangères, commentant à sa façon la dernière fable animalière de Xi Jinping qui a rappelé au Sommet des Brics de Brasilia à quel point il était important pour le monde que « le dragon chinois et l’éléphant dansent ensemble ». 

 

 

 

 

 

13 novembre 2019


 

« Boire mille verres d’alcool de sorgho avec un véritable ami, c’est très peu ». 

 

Le sens de ce proverbe chinois cité par Xi Jinping lors de sa rencontre à Athènes avec le président Prokopis Pavlopoulos ? Plusieurs interprétations sont possibles : il vaut mieux boire beaucoup avec des vrais amis qu’avec des faux, plus on boit plus il est facile de signer des accords commerciaux et des protocoles d’investissements, celui qui boira le plus longtemps dominera l’autre, l’amitié est un produit dérivé de l’alcool, seule l’ivresse rapproche les hommes de cultures différentes. Comment le président grec, titulaire d’un doctorat en droit public de l’Université Panthéon Assas-Paris II et que l’on imagine plus amateur d’ouzo que de moutai a-t-il compris la chose ? 

 

 

 

 

 

 

6 novembre 2019


 

« En 2018 les étrangers ont dépensé 73,1 milliards de dollars en Chine, ce qui ne représente que 0,3 % du PIB soit le plus faible ratio de tous les pays du monde, loin derrière la moyenne mondiale qui est entre 1 et 3 %. Le ralentissement du tourisme vers la Chine est  l’une des grandes faiblesses de l’économie chinoise ». 

 

James Liang , co-fondateur de Ctrip. 

 

 

 

 

 

 

23 octobre 2019


 

« Fin novembre nous aurons remplacé l’ensemble de nos fournisseurs américains par des fournisseurs japonais, chinois ou européens. Notre entreprise dépassera les 100 milliards $ de CA cette année. En Europe nous avons déjà 3500 fournisseurs dont 285 en France. Pour contrer les sanctions américaines nous prévoyons d’augmenter le nombre de nos fournisseurs français de 10 à 20 % dans les cinq prochaines années ». 

 

Ken Hu, patron exécutif de Huawei. 

 

 

 

 

 

 

16 octobre 2019


 

« Entre 1978 et  2017 le nombre de ruraux pauvres a diminué en Chine de 740 millions soit presque 19 millions de pauvres en moins chaque année. De nombreuses mesures chinoises ont démontré sur le terrain l’efficacité de la lutte contre la pauvreté dans l’esprit des recherches d’Esther Duflo aujourd’hui consacrée par le prix Nobel d’économie. Comme par exemple la priorité donnée à l’éducation, à l’hygiène et à la sécurisation de l’eau potable ». 

 

Pan Xiangdong, économiste en chef de New Times Securities.
Esther Duflo avec son équipe du J-PAL ( Jameel Powerty Action Lab ) a en effet montré par des études terrain au Mexique, au Malawi, en Inde ou au Kenya que lutter contre l’absentéisme des infirmières et des enseignants, instruire les enfants à moindre coût ou améliorer les campagnes de vaccination étaient des méthodes souvent bien plus efficaces pour faire reculer la pauvreté que les grands projets de développement de la Banque mondiale ou le recours systématique au micro-crédit. 

 

 

 

 

9 octobre 2019


 

« La pensée chinoise est une pensée de l’intentionnalité tacite : le but a tendance àse faire oublier, l’action se déroule d’elle-même, sans intention, sans que nous ayons constamment devant les yeux la visée ou l’objectif ; et dans certaines situations extrêmes l’état d’oubli ou de distraction va jusqu’à provoquer une éclipse du moi, une extinction quasi complète de la conscience ».

 

Romain Graziani  professeur en études chinoises à l’ENS Lyon in L’usage du vide, essai sur l’intelligence de l’action de l’Europe à la Chine. 

 

 

 

 

 

 

2 octobre 2019


 

« Depuis début 2018 le yuan s’est affaibli de 9 % par rapport au dollar. C’est peu comparé aux 21 points de douane supplémentaires sur les produits chinois. Si la Chine voulait compenser les barrières érigées à l’entrée du territoire américain il lui faudrait déprécier sa monnaie non pas de 9 % mais de plus de 60 % ».

 

Agnès Benassy-Quéré, professeure à l’Ecole d’économie de Paris.

 

 

 

 

25 septembre 2019


 

« Fermer les frontières ne fera pas revenir aux Etats-Unis les usines délocalisées en Chine, cela les fera simplement partir vers d’autres pays à bas coûts comme le Vietnam et même si elles devaient revenir aux USA cela ne favoriserait pas l’emploi américain car les véhicules seraient certainement montés par des robots ».

Joseph Stiglitz, prix Nobel d’économie 2001, professeur d’économie à Columbia.

 

 

- ST21 -

31 Avenue de Ségur 75007 Paris France

01 74 64 79 37

contact@sinocle.info

Mentions Légales / Crédits 

本网站部分图片来自网络,请图片版权拥有者与我们联系。 

©SINOCLE  Tous droits réservés 2020

  • 白色的Twitter圖標
  • 白色的Facebook圖標
  • 白LinkedIn圖標
  • 白色的Instagram圖標